Menu

Allal Amraoui appelle le gouvernement à prendre des décisions audacieuses concernant le retour des des Marocains bloqués à l’étranger






La commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocains Résidant à l'Etranger à la Chambre des représentants a tenu une réunion le 6 juillet, à la demande du groupe Istiqlalien de l'unité et de l’égalitarisme, pour discuter le sujet: "l'opération de transit au titre de cette année, à la lumière de la conjoncture exceptionnelle que connait le monde et ce qu'elle nécessite comme mesures préventives afin d'assurer la sécurité sanitaire, et les mesures d'accompagnement des conditions appropriées pour l'opération Marhaba de cette année."

Au début, M. Allal Amraoui a remercié les fonctionnaires des consulats marocains pour les efforts déployés pendant cette période exceptionnelle au service des Marocains bloqués, malgré les moyens limitées dont ils disposaient. Il a également souligné lors de son intervention que la présentation de Madame la ministre n'était pas cohérente avec la question posée par le groupe Istiqlalien et a exigé la réunion de la commission, qui doit donner une idée réaliste et une vision claire des mesures à prendre pour faciliter le retour des Marocains du monde.

Le membre du groupe Istiqlalien a souligné que les décisions courageuses et précoces prises par Sa Majesté le Roi ont évité le pire au Maroc, considérant que l’étape actuelle interpelle le gouvernement sur l’aspect de la gestion politique qui est malheureusement vague, et que la preuve en est le dossier de millions de Marocains dans le monde qui attendent les décisions gouvernementales pour assurer leur retour. Ces décisions se caractérisent par l’incohérence et l'absence de communication totale des composantes du gouvernement malgré la conviction internationale de la nécessité de coexister avec cette pandémie, ce qui suggère qu'il existe une politique gouvernementale systématique pour ne pas éclairer l'opinion publique.

M. Amraoui déplore la négligence du gouvernement, qui a des conséquences psychologiques et morales pour les Marocains du monde qui sont empêchés d'entrer à leur pays, malgré le rôle économique important à travers lequel ils contribuent à fournir 6 milliards de dollars américains et à faire bouger l'économie, notamment au niveau de l'immobilier.

À la fin de son intervention, M. Amaroui a renouvelé sa question au nom du groupe Istiqlalien sur les mesures exceptionnelles spécifiques que le gouvernement prendrait pour faciliter le processus de retour des Marocains du monde sans qu’il y ait de procédures compliquées, y compris une période consacrée à la quarantaine, et de se contenter des tests uniquement aux points d’entrée, souhaitant également le retour du plus grand nombre possible pour qu’ils contribuent au sauvetage d’une partie de l'économie nationale, en particulier le tourisme qui a été touché par le Coronavirus.
 






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info




Inscription à la newsletter











Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube