Menu

Allal Amraoui s’interroge sur le sort des mosquées fermées, l'expérience de l'enseignement traditionnel, la saison du Hajj et le Fonds Zakat



Exprimer sa fierté des démarches et initiatives entreprises par le Maroc sous la conduite éclairée de Sa Majesté afin de faire face à la pandémie du Coronavirus




Le groupe Istiqlalien de l’unité et l’égalitarisme a participé à la réunion tenue par la Commission des affaires étrangères, des affaires islamiques et des marocains résidant à l’étranger sur le thème "des mesures prises par le ministère des Habous et des Affaires islamiques pour soutenir et renforcer l’encadrement religieux des citoyens face à la pandémie du Coronavirus".

Au début, M.Allal Amraoui a expliqué que cette discussion ne concerne pas le domaine réservé à Sa Majesté le Roi en tant qu’Amir Al-Mouminine, comme le confirme la Constitution, en mentionnant que le groupe Istiqlalien salue le courage, l'audace et l'anticipation, qui a permis au Maroc de lutter contre la pandémie du Coronavirus, bien qu’il soit au cœur de la tempête, vu que notre pays n'est pas loin du centre où la pandémie a fait le plus de victimes.

Dr. Amraoui a souligné que notre pays, ainsi qu'un certain nombre de pays islamiques, ont pris des mesures qui concernent la sphère religieuse, en se référant à la fatwa émise par le Conseil supérieur des Oulémas afin d’éviter les risques qui pourraient être contestés par le rassemblement des gens à l'intérieur des mosquées, vu que cela causerait la propagation rapide et massive de la pandémie, comme ce qui s’est passé en Iran, en Corée, dans le nord de la France et dans d'autres pays.

Il a souligné que la décision d'annuler les prières dans les mosquées et de les accomplir chez soi, était importante car elle montrait que la préservation de la vie des citoyens est privilégiée, tout en évoquant la grande attention qu’Amir Al-Mouminine accorde aux affaires religieuses en général et aux mosquées en particulier.

 Le membre du groupe Istiqlaien a souligné l'importance d'un encadrement religieux approprié en fonction de l'évolution et des circonstances, s'interrogeant sur la raison de l'absence de certaines personnalités religieuses et médiatiques bien connues, vu qu’ils n’ont pas joué leur rôle d'encadrement à la lumière de la pandémie. Il a également indiqué que la lutte contre la pandémie, par la prévention et la sensibilisation, est également une fonction du ministère des Habous comme d’autres ministères, à savoir les ministères de l'intérieur, la santé et l'éducation ..

Pour finir, M. Allal Amraoui s’est interrogé sur le sort des mosquées fermées pendant de nombreuses années avant la pandémie, sur l'expérience de l’enseignement traditionnel, et s'il existe une étude de faisabilité pour son avancement, ainsi que sur le sort de la saison de pèlerinage et le Fonds Zakat que le Parti de l'Istiqlal a appelé à son activation.
 






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info




Inscription à la newsletter











Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube