Menu

Bilan du Groupe Istiqlalien de l’Unité et l’Egalitarisme à la Chambre des Représentants



- Le groupe Istiqlalien tenait à exercer les missions parlementaires qui lui étaient confiées avec toute la responsabilité et l'honnêteté

- Une forte présence au niveau des réunions hebdomadaires du groupe, dans les commissions parlementaires permanentes et dans les sessions plénières pour la défense des questions vitales pour les citoyens

- Un travail continu pour enrichir le travail parlementaire dans les domaines de la législation, du suivi de l'action gouvernementale et de l'évaluation des politiques publiques et de la diplomatie parlementaire



Bilan du Groupe Istiqlalien de l’Unité et l’Egalitarisme à la Chambre des Représentants
La Chambre des représentants a conclu la session législative d'automne pour la quatrième année de la dixième législature. Le travail de cette étape a été marqué par les mêmes pannes du travail gouvernemental actuel caractérisé par l'improvisation et l'absence de stratégie, ainsi que par un engagement négatif avec l'opposition parlementaire en tant que partenaire important dans l’amélioration de la performance des projets et programmes publics.

C'est ce qui a poussé le groupe Istiqlalien de l’unité et l’égalitarisme d’élaborer un nouveau plan d'action qui vise à réhabiliter le travail parlementaire, et à développer et améliorer sa performance, que ce soit au niveau de la législation ou au niveau du suivi de l'action gouvernementale, ou au niveau de l'évaluation des politiques publiques. Cela contribue au renforcement de la pratique parlementaire, et garantit la consolidation de la voie démocratique du pays et le rythme des transformations internes et externes.

Dans ce contexte, lors de la session législative d'Automne de l'année législative 2019/2020 de la législature actuelle 2016-2021, et en prenant en compte l'importance de la phase délicate que traverse le pays et les profondes transformations à différents niveaux, le groupe Istiqlalien de l’unité et l’égalitarisme a veillé à exercer les missions parlementaires qui lui sont confiées avec toute responsabilité et honnêteté.

Cela nécessite une forte présence au niveau des réunions hebdomadaires du groupe qui constituent un espace pour prendre des positions appropriées des différentes questions en discussion au sein de l'institution de la législation, au niveau des commissions parlementaires permanentes, ou au niveau des sessions plénières. Le but est d'enrichir l'action parlementaire en termes de législation, de suivre l'action du gouvernement et d'évaluer les politiques publiques et la diplomatie parlementaire sur la base des principes, orientations, choix et position du Parti dans l'opposition Istiqlalienne nationale, fondée sur l'intérêt de la patrie avant tout et la défense des causes des citoyens, faisant du Parlement l'espace le plus approprié pour exprimer la voix et les aspirations des Marocains.

Au niveau de l'initiative législative : Propositions de loi :

Dans le but d'améliorer l'arsenal juridique, comme base d'une bonne gestion des politiques publiques, de renforcer l'Etat de droit et des institutions, et de répondre aux aspirations et attentes des citoyens, le groupe Istiqlalien de l’unité et l’égalitarisme a présenté lors de cette session deux propositions de loi:

- Une proposition de loi visant à modifier et à compléter l'article 11 de la loi n ° 25.90 relative aux lotissements, groupes d’habitations et morcellements;

- Une proposition de loi abrogeant l'article 27 du dahir n°1.59.148 instituant au régime de sécurité sociale, tel que modifié et complété.

Au niveau du suivi parlementaire:

Au cours de la première session de l'année législative en cours, le groupe Istiqlalien a veillé à investir tous les mécanismes constitutionnels pour suivre l'action du gouvernement, que ce soit pour des questions orales régulières ou immédiates liées à la politique gouvernementale, ou pour des questions écrites, ou pour des demandes de réunions de commissions parlementaires permanentes, afin d'exprimer les grands enjeux nationaux, les préoccupations, les attentes et les aspirations des citoyens en adéquation avec les exigences de l'intérêt suprême du pays et les principes et choix du parti.

Cela est également mis en évidence par les chiffres suivants :
 
  • Concernant les questions orales:

    Au total, 167 questions orales ont été présentées par le groupe Istiqlalien au Gouvernement;
        
  • Concernant les questions mensuelles adressées au Chef du Gouvernement:

    15 questions;
        
  • Concernant les questions écrites:

     Le nombre de questions écrites était de 281 et le Gouvernement n'a répondu qu'à 8 d'entre elles.
        
  • Concernant les demandes de missions exploratoires:

    Leur nombre a atteint 11 demandes de missions exploratoires, notant la participation des membres du groupe aux différentes autres missions exploratoires qui ont été créées au niveau des différents comités;
 
  • Concernant les demandes de tenue de commissions parlementaires permanentes:

     Il y a eu 14 demandes réparties entre les différents comités.
        
  •  Concernant les demandes de parole:

    Étant donné l'importance d'informer le Parlement sur les cas d'urgence, en tant que mécanisme utile pour surveiller l'action du gouvernement, en particulier lorsqu'il s'agit de questions qui attirent l'attention de l'opinion publique nationale, le groupe Istiqlalien a présenté durant cette législature, conformément aux exigences de l'article 152 du règlement intérieur de la Chambre des Représentants, un total de 20 demandes.
 
Concernant la mise en œuvre de l'approche participative 

Dans le cadre de l'incorporation de la démocratie participative dans ses travaux parlementaires, le groupe Istiqlalien a veillé à organiser des colloques et des tables rondes pour discuter plusieurs questions et problèmes fondamentaux et d'écouter les suggestions des divers acteurs politiques, économiques, sociaux et des droits de l'Homme, ainsi que des organismes de la société civile et leur implication dans la discussion des questions intéressant les citoyens et l'intérêt de l'opinion publique nationale.

Colloque : le projet de loi de Finances pour l'année 2020.

 
Au niveau de la politique de communication du groupe:

Le Chef du groupe, a tenu avec les membres du groupe plus de 31 réunions, avec plusieurs acteurs politiques, économiques et sociaux, des organisations de la société civile, des organisations syndicales et professionnelles, en plus des organisations du parti de l’Istiqlal. Ces réunions ont été l'occasion de discuter des questions importantes et de préoccupations quotidiennes, et la recherche de moyens d'y remédier et de les élaborer dans le cadre du travail parlementaire, que ce soit au niveau de la législation, du contrôle parlementaire ou des contacts directs avec les secteurs gouvernementaux concernés.

Au niveau de la diplomatie parlementaire:

Les membres du groupe Istiqlalien ont enregistré une forte présence dans les forums régionaux et internationaux pour défendre la cause nationale et les grandes transformations que notre pays connaît. La présence du groupe Istiqlalien s'est distinguée au niveau des parlementaires nationaux, des groupes d'amitié parlementaires, en plus de sa participation à diverses activités diplomatiques, ainsi qu’aux travaux du Forum parlementaire franco-marocain qui s'est tenu à Paris dans le cadre du partenariat et de la coopération internationale.







 






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info



Inscription à la newsletter






Mizane l'application mobile "All in one du Parti de l'Istiqlal






Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube