Menu

Communiqué & Position

Communiqués et Positions officielles du parti de l'Istiqlal

Le gouvernement a fait du contrat une politique publique dans le domaine de l'éducation

Les protestations menées par les professeurs engagés sous contrat par les académies régionales d'enseignement et de formation ont révélé la nature juridique de ces contrats d'une part, et leur lien avec le système de service public encadré par la loi du 24 février 1958, d'autre part. Elle a également indiqué la confusion du gouvernement dans la gestion du dossier contractuel, d'autant plus qu'il s'agissait d'une option stratégique du...

Noureddine Mediane expose les déséquilibres de gestion du gouvernement suite à la présentation du bilan d'étape de l'action gouvernementale

Ni le discours du scandale et du nihilisme, ni le discours des cendres dans les yeux et de « laam zine » ne sont la voix de la construction des patries. L'incapacité du gouvernement à tenir ses promesses de développement dans de nombreuses régions a donné lieu à des protestations collectives sans précédent. Des données factuelles confirment que le gouvernement n'a pas réussi à accomplir une bonne partie de l'odyssée à laquelle il s’est engagé....

Vision du parti de l’Istiqlal pour un nouveau modèle de développement

Rupture #1 : Passer d'une société basée sur l'intermédiation, les avantages et les formes de privilèges, à une société de droit garantissant l'équité Rupture #2 Passer d’une approche basée sur l’urgence et la réaction pour tenter d’éteindre les foyers de crise à l’anticipation et à la vision stratégique de long-terme Rupture #3 Passer de l’éparpillement des efforts et de l’usage des ressources au ciblage des politiques publiques sur les ménages...

Communiqué du bureau exécutif de l'organisation de la jeunesse Istiqlalienne

Le contenu de cet article est en cours d'écriture pour publication 

Communiqué du comité exécutif du parti de l'Istiqlal

Le contenu de cet article est en cours d'écriture pour publication 

Groupe parlementaire se retire de la commission

La majorité gouvernementale est responsable de la non  ratification des textes des réglementaires sur Amazight et ceux du le Conseil national des langues et de la culture marocaines.  Le groupe annonce son retrait des travaux de la Sous-Commission et du Comité spécial, et demande le retour rapide à la démarche législative ordinaire Le contenu de cet article est en cours d'écriture pour publication 
1 2 3



Inscription à la newsletter