Menu

Communiqué conjoint des Femmes de la Koutla Démocratique à l'occasion de la Journée Internationale de la Femme





Nous, femmes de la koutla démocratique, au sein de l'Organisation de la femme Istiqlalienne, du Forum pour la parité et l'égalité et de l’Organisation socialiste des femmes Ittihadies, et dans le cadre de la Journée internationale de la femme célébrée le 8 mars de chaque année, nos compliments vont aux femmes marocaines, réitérant la détermination à poursuivre notre lutte commune pour les droits des femmes, en tant qu’élément majeur pour réaliser le développement et la démocratie dans notre pays.
 

À cette occasion internationale, nous notons avec beaucoup d'amertume et de colère de nombreuses régressions concernant les droits des femmes et leurs acquis grâce aux longues et amères luttes des forces nationales et de la démocratie vivante. Nous notons également l'approfondissement de nombreux aspects de l'injustice, de la fragilité et de l'exclusion vécus par les femmes marocaines quel que soit leur appartenance sociale, territoriale et catégorielle.

Ces régressions sont considérées comme des paradoxes inacceptables, étant donné les profondes transformations sociétales que notre pays a connues qui ont placé les femmes marocaines dans des positions pivots, et contribuent aux chantiers de développement et de construction institutionnelle de notre pays.

Ce recul enregistré et le défi de poursuivre la lutte commune sur les questions d'égalité sont ce qui nous pousse objectivement à réaliser l'importance de créer des liens et d'intensifier les efforts, maintenant et à l'avenir, avec la perspective d'un mouvement des femmes fort, influent et mobilisateur sur le niveau activiste public, ainsi que sur le niveau institutionnel.

Au sein des Organisations des femmes des partis de la koutla démocratique, alors que nous célébrons au la Journée internationale des droits des femmes, nous confirmons que le 8 mars est une occasion pour évaluer les résultats des acquis et valoriser des réalisations. Cette occasion constitue également une station pour repérer les déséquilibres, alerter et protester contre la régression, tout en étant également un jour d'accomplissement, d'engagement et de détermination renouvelée pour poursuivre la lutte pour une société d'égalité, de dignité, de justice sociale et territoriale, et d'égalité des chances.

A cette occasion, nous saluons tous les militants et les militantes des rangs démocratiques, politiques et civils pour leur vigilance constante pour la défense des droits des femmes, et nous réaffirmons notre décision concernant la poursuite de la lutte commune sur tous les niveaux, et pour faire face à la détérioration de la situation d'égalité, dans laquelle se sont combinées les manifestations de la misère féminine.

Puisque la question des femmes est une question qui fait partie de la lutte pour la démocratie, la dignité, la justice et l'égalité, c'est une question qui nécessite alors la mise en œuvre d'une approche intégrée, et donc nous exigeons l'autonomisation économique, politique, sociale et culturelle des femmes, et la mise en œuvre systématique, durable et obligatoire de l'approche genre dans toutes les politiques publiques, afin d’avoir une société d’égalité.

Nous exigeons également la mise en place et l'adoption de procédures légales et réglementaires contraignantes pour assurer une représentation féminine équilibrée, équitable et efficace dans diverses institutions publiques et dans la société, loin des décisions d'humeur, des consensus temporaires et des comptes électoraux étroits.

À cette occasion, nous, les femmes de la koutla démocratique, appelons tous les acteurs engagés pour la défense des droits et de la démocratie, à s’exprimer et de ne pas être neutre, afin de contribuer efficacement à la construction d'une société d'égalité et de justice sociale, et nous sommes convaincues que la question des femmes est purement une question de culture et de mentalité.

Nous lançons également un appel sincère à l'acteur politique pour mettre fin à la confusion et à l'hésitation concernant la mise en œuvre du principe d'égalité, et à disposer de la volonté politique nécessaire et requise pour protéger et développer les droits politiques, sociaux, économiques, culturels et environnementaux des femmes marocaines, ainsi que d’assurer leur participation juste et due à la construction et à la mise en œuvre de grands projets nationaux, à savoir la régionalisation avancée et l’élaboration du nouveau modèle de développement. En effet, la participation et l'implication des femmes est l'approche de base pour réaliser le développement et achever la construction démocratique dans notre pays.

En cette occasion, nous souhaitons que les femmes de notre pays soient au centre des préoccupations politiques publiques.
 






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info




Inscription à la newsletter











Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube