Menu

Communiqué conjoint des partis de l'opposition (PI,PAM,PPS)






Les partis de l'opposition parlementaire: le PAM, l’Istiqlal, le PPS saluent la phase préparative légale de cette importante conjoncture, en attendant l'annonce officielle des dates des différents scrutins, en évoquant les conditions difficiles que traverse notre pays en raison de la Covid-19, ainsi que les mesures importantes prises pour faire face à la situation actuelle, et principalement les décisions audacieuses à Sa Majesté le Roi.

Les trois partis réitèrent leur insistance sur la centralité de l'approche démocratique pour le succès du nouveau modèle de développement, et expriment leur détermination à continuer à travailler pour renforcer l'État démocratique national avec toutes ses institutions, fortifier le front intérieur, chercher à élever le taux de participation des citoyens, et contribuer à surmonter la crise politique et la crise de confiance qui touche la société.

Pour atteindre ces objectifs nationaux, les trois partis considèrent que la conjoncture appelle à une nouvelle dynamique politique et une phase de réforme majeure capable de produire un gouvernement fort, solidaire, cohérent et responsable pour faire face aux défis internes et externes de notre pays, et surmonter les déséquilibres de la gestion gouvernementale actuelle et l'incapacité apparente du gouvernement à engager les réformes nécessaires, en plus de l'exacerbation des différences entre ses composantes et le blocage apparent à faire face aux impacts économiques et sociaux de la pandémie.

Dans ce contexte, les trois parties affirment la nécessité de prendre des décisions et des mesures pour créer un climat public positif basé sur la détente politique et la sauvegarde les droits, permettant aux Marocains de se réconcilier avec les affaires publiques et de contribuer à augmenter le taux de participation, comme condition préalable pour renforcer la crédibilité des institutions élues.

En effet, les trois partis rappellent au gouvernement les mesures de communication et médiatiques que le gouvernement doit prendre, pour suivre le rythme de toutes les étapes du processus électoral, dés maintenant.

Soucieux de la sécurité de toutes les étapes du processus électoral et du principe de concurrence juste et équitable qui doit prévaloir, les trois partis renouvellent leur dénonciation du phénomène de l'emploi politique d'œuvres caritatives et solidaires, quelle que soit leur inclination politique afin de conquérir les électeurs, que l'opinion publique a reçue avec beaucoup d'indignation.

À cet égard, les trois parties considèrent que ce phénomène illégal, qui dépend de l'exploitation illégale et contraire à l'éthique des données personnelles et des données des citoyens, nécessite l'intervention des autorités publiques afin de les arrêter.






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info



Inscription à la newsletter










Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube