Menu

Communiqué conjoint des partis marocains sur l'accueil par l'Espagne du chef des milices du "polisario"






Les partis marocains signataires de ce communiqué ont reçu, avec une forte désapprobation et condamnation, la nouvelle de l'Espagne recevant le chef des milices du "polisario", Ibrahim Ghali.
A cette occasion, les parties signataires de ce communiqué considèrent cet accueil comme un acte inacceptable, et une provocation pure et simple contre le Royaume du Maroc, et contraire à l’esprit de partenariat et de bon voisinage, surtout que cette personne est accusée de crimes de guerre et de violations flagrantes des droits de l’homme des personnes détenues dans les camps de Tindouf.

Les parties signataires de ce communiqué affirment ce qui suit:
1. Leur engagement constant derrière Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, à défendre l'intégrité territoriale du Royaume qui fait l’unanimité national. Ils réitèrent leur fierté quant aux acquis importants réalisés en faveur de la cause nationale, ainsi que leur mobilisation constante pour faire face aux actes et attitudes qui pourraient nuire à la souveraineté du Maroc ou menacer ses intérêts suprêmes.

2. Les parti dénoncent la complicité des autorités espagnoles pour recevoir une personne hostile au Royaume du Maroc, en violation totale de la loi et en ignorant les intérêts fondamentaux d'un pays voisin et partenaire;

3 – Les parties expriment leur rejet des justifications et excuses présentées par certains responsables du gouvernement espagnol concernant l’accueil du chef du polisario ;

4-Ils expriment leur conviction que l'Espagne a souffert et souffre du séparatisme et de ses conséquences désastreuses pour sa stabilité et son unité, et qu'aucun parti marocain n'a soutenu de positions ou d'actions contre l'Espagne;

5. Ils appelent le gouvernement espagnol à définir clairement sa position sur cette violation flagrante et à prendre des mesures immédiates pour y remédier;

6. Les partis expriment leur ferme conviction qu’Ibrahim Ghali devrait être poursuivi par la justice espagnole pour les actes criminels commis, en réponse aux plaintes déposées contre lui et pour rendre justice aux victimes de ses nombreux crimes.

Les parties signataires de cette déclaration appellent les différentes forces vives en Espagne à agir rapidement et à donner la priorité aux intérêts suprêmes communs des deux pays, afin de corriger immédiatement cette grave violation envers le Royaume du Maroc, et de réparer les dommages qu'elle a causés aux relations de longue date entre les deux peuples et les deux pays.
 






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info



Inscription à la newsletter










Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube