Menu

Communiqué conjoint entre le parti de l'Istiqlal et celui du Progrès et du Socialisme



Renouveler l'accent mis sur l'appel du Chef du gouvernement à accélérer l'ouverture des chantiers de la réforme politique et électorale.

Réaffirmer la continuité des efforts afin d’avoir des perspectives qui permettent l’élaboration d'un nouveau contrat politique et social qui servira de clé pour la mise en place du nouveau modèle de développement.



Les dirigeants des partis de l'Istiqlal et celui du Progrès et du Socialisme ont tenu une réunion le lundi 10 Février 2020, présidée par le secrétaire général Nizar Baraka et Mohamed Nabil Benabdellah, au cours de laquelle la situation politique actuelle et les défis futurs liés à la voie démocratique dans notre pays ont été examinés.
 

Cette rencontre s'inscrit dans le contexte des relations historiques entre les deux parties et des combats conjoints pour obtenir l'indépendance du pays, pour défendre et achever l'unité territoriale, et pour construire un État national moderne et démocratique fondé sur la justice sociale.

Au cours de cette réunion, les deux parties ont échangé leurs opinions concernant la réalité de la situation politique et les contraintes qui y sont associées. Ils ont également discutés les répercussions de la crise politique dans notre pays, principalement en raison de plusieurs déséquilibres structurels et fonctionnels incarnés par la baisse de confiance dans l'action politique et la crédibilité des institutions élues aux niveaux national et territorial, ainsi du déclin des rôles constitutionnels des partis politiques et autres institutions de médiation dans la société, et l’incapacité du gouvernement à fournir solutions à ces problèmes.
 
Les deux parties ont également discuté des défis liés au développement démocratique de notre pays et des perspectives de la prochaine étape, où il a été souligné la nécessité de mettre en œuvre le choix démocratique approuvé par la Constitution de 2011 comme l'une des constantes nationales.

Par conséquent, les deux Partis réaffirment leur appel au Chef du gouvernement afin d'accélérer l'ouverture des chantiers des réformes politiques et électorales, dans le cadre du dialogue avec les différents partis politiques, notamment les réformes financières. Les deux Partis appellent également à l’élaboration des mesures qui créeraient une percée politique et contribueraient à soutenir et à renforcer la participation politique, ainsi qu'à revoir la loi réglementaire des partis politiques, et d'autres réformes qui consolideraient la démocratie dans notre pays et couperaient avec un état d'indécision et de blocage des perspectives.

Les deux parties poursuivront leurs efforts pour la maturation les conditions du lancement du débat public sur les chantiers sur les réformes politiques, économiques, sociales, culturelles et environnementales, dans le but de renforcer et de consolider le choix démocratique dans notre pays, et d'ouvrir des horizons qui permettent l’élaboration d'un nouveau contrat politique et social qui servira de point de départ pour l'établissement du nouveau modèle de développement.

 






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info



Inscription à la newsletter




Mizane l'application mobile "All in one du Parti de l'Istiqlal





Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube