Menu

Communiqué du Comité Exécutif du Parti de l'Istiqlal





Le rejet absolu de "l'accord du siècle" imposant la concrétisation d’une nouvelle réalité qui légitime la politique d'expansion des colonies israéliennes.
Le refus catégorique d'essayer d'imposer la situation et d'établir un «État palestinien» sous la forme d’un archipel désassemblé et non souverain.
L'offre économique contenue dans l'accord, aussi tentante soit-elle, ne peut se substituer à une solution politique au conflit israélo-palestinien.
Mettre l’accent sur le droit d'établir un État palestinien indépendant, durable et souverain avec Al Qods comme capitale dans les frontières de 1967.
La mention du grand dynamisme que la diplomatie marocaine opère sous la direction de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
L'expression du Comité de sa grande satisfaction face au retrait récent d'un certain nombre de pays de leur reconnaissance de la république fantôme.
La mention des pays amis qui ont récemment ouvert leurs consulats dans les villes de Laayoune et Dakhla, et la considération de ce pas comme une nouvelle phase de coopération sud-sud.
L’organisation de la Coupe d'Afrique de Futsal dans la ville de Laayoune est un événement sportif africain important, qui établit clairement la conviction croissante et ferme des pays africains de la justice de la cause de notre intégrité territoriale.

 


Le Comité exécutif du Parti de l’Istiqlal a tenu sa réunion hebdomadaire, le mercredi 29 Janvier 2020 au siège du parti, dirigé par M. Nizar Baraka, le secrétaire général du parti, au cours de laquelle les développements politiques dans notre pays, ainsi que les développements liés à la question palestinienne ont été discutés.
 


Au début de la réunion, une partie du contenu de "l’accord du siècle", qui traduit la vision de l'administration américaine de régler le conflit palestino-israélien, a été examinée. À cet égard, le Comité exécutif a exprimé son rejet absolu de cet accord imposant une nouvelle réalité qui légitime la politique d'expansion des colonies israéliennes et impose cette situation, et la création d'un "État palestinien" sous la forme d’un archipel désassemblé et non souverain, qui est en violation flagrante des droits du peuple palestinien, à savoir le droit d'établir un État indépendant et souverain avec Al Qods comme capitale, et en violation de la légitimité internationale et des résolutions pertinentes des Nations Unies.
 


Dans ce contexte, le Comité exécutif met en garde contre les conséquences dangereuses des tentatives en cours d'imposer "l’accord du siècle", avec un favoritisme du parti israélien aux dépens du peuple palestinien, ce qui accroît la vulnérabilité de la sécurité et de la stabilité dans la région.
 


A cet égard, le Comité exécutif considère que l'offre économique incluse dans l'accord, aussi tentante soit-elle, ne peut en aucun cas se substituer à une solution politique au conflit palestino-israélien, sur la base de négociations de paix directes entre les deux parties et sur la base des résolutions des Nations Unies et du droit international, y compris le droit à l'établissement d'un État palestinien indépendant, durable et souverain avec Al Qods comme capitale dans les frontières de 1967.
 


Le Comité exécutif a ensuite examiné les développements liés à la question de notre intégrité territoriale, notant le grand dynamisme dans lequel la diplomatie marocaine opère sous la direction avisée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'aide. Dans ce contexte, le Comité a mentionné, avec une grande satisfaction, qu'un certain nombre de pays ont récemment retiré leur reconnaissance de la république fantôme après qu'ils se soient fondés sur les faits historiques irréfutables qui consolident les droits juridiques de notre pays sur toutes les régions du sud récupérées, leur souveraineté nationale et leur intégrité territoriale.
 


Le Comité exécutif a également mentionné les pays amis qui ont récemment ouvert leurs consulats dans les villes de Laayoune et Dakhla, et les a considérés comme le début d'une nouvelle phase de coopération Sud-Sud, étant donné le rôle stratégique prometteur que les régions du sud joueront pour donner une nouvelle dynamique à la coopération économique et commerciale entre le Maroc et les pays subsahariens.
 


Le Comité exécutif a enregistré positivement l'accueil de Laayoune la Coupe d'Afrique de Futsal, car il la considérait comme un événement sportif africain important, étant donné ses multiples indications qui affirment clairement la conviction croissante et ferme des pays africains de la justice de la cause de notre intégrité territoriale.
 






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info



Inscription à la newsletter




Mizane l'application mobile "All in one du Parti de l'Istiqlal





Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube