Menu

Communiqué du Comité Exécutif du Parti de l’Istiqlal






Le Comité exécutif du Parti de l’Istiqlal a tenu sa réunion ordinaire en Visio conférence, dans la soirée du mercredi 10 juin 2020, dirigée par M. Nizar Baraka, secrétaire général du parti, afin de suivre l'évolution des répercussions de la pandémie du Coronavirus sur la situation générale dans notre pays, et a examiné les mesures prises par le gouvernement pour alléger le confinement.

Au début de la réunion, le Comité exécutif s'est arrêté sur l'interaction positive de l'opinion publique nationale et des médias et des réseaux sociaux avec le mémorandum du parti pour sortir de la crise, qui a été soumise au Chef du gouvernement la semaine dernière, au vu des solutions, alternatives et réformes proposées pour faire face aux effets actuels et à la transition vers la phase post-Covid-19 à travers une relance économique socialement et écologiquement responsable.

Ensuite, le Comité exécutif a discuté des données fournies par le gouvernement pour alléger le confinement et prolonger l'état d’urgence sanitaire d'un mois supplémentaire, et a noté ce qui suit:

Premièrement: Le Comité considère que, malgré son importance, l'approche territoriale pour alléger les mesures de confinement nécessite un plan intégré capable d'absorber toutes les dimensions, y compris la dimension développement, et appelle au renforcement de l'approche participative dans la gestion territoriales pour sortir du confinement et de l'état d’urgence sanitaire, axée sur la coopération avec les institutions élus et le tissu économique et civil local, et souligne la nécessité d'établir des critères clairs, en divisant les régions en deux parties, avec une classification et reclassification des régions chaque semaine.

Deuxièmement: Le Comité note la faiblesse apparente de la communication du gouvernement sur la gestion du COVID-19 et son retard permanent à annoncer le contenu de son plan d’allégement du confinement, à la prise de décisions à la dernière minute sans préparer l'opinion publique à cela, et à la confusion dans leur mise en œuvre, et à la poursuite de la série de fuites internes au gouvernement et à l'adoption d'un discours d’atermoie, suspicion et incertitude.

Troisièmement: Le Comité exécutif note la lenteur du gouvernement concernant les Marocains bloqués à l'étranger, et les Marocains souhaitant retourner dans les pays d'accueil, en l'absence de programme gouvernemental clair qui détermine les dates de retour en fonction des États et des critères de fixation des priorités afin qu'ils puissent s'y préparer.

Le Comité renouvelle son appel au gouvernement pour organiser le retour des Marocains dans le monde, augmenter le nombre de voyages, mobiliser les transports aériens et maritimes, et réduire significativement les frais de voyage, tout en fournissant des structures d'accueil au niveau des différentes régions du Royaume, et en mettant en œuvre les précautions nécessaires.

Il appelle également le gouvernement à donner l'importance nécessaire aux étudiants marocains à l'étranger - qui se retrouveront dans un vrai dilemme après la fin de l'année scolaire.

Quatrièmement: Le Comité interpelle le gouvernement à l'accélération de l’amendement de la loi de finances pour l'année 2020 et à l'adoption de la dimension participative et des nouvelles priorités imposées par les graves répercussions sur la vie économique et sociale de notre pays, suite au COVID-19.
À cet égard, le Comité souligne la nécessité de soutenir les TPE, PME et les auto-entrepreneurs, et de les accompagner par des procédures et des mesures financières, économiques et administratives concrètes, et de veiller à ce qu'elles bénéficient de toutes les conditions et procédures sanitaires, y compris des analyses de laboratoire. Il demande également au gouvernement de continuer à soutenir certains groupes sociaux dont les activités auront beaucoup de mal à décoller, tels que les artisans et certains travailleurs indépendants.

Le Comité appelle également le gouvernement à prendre des décisions en faveur des paysans, des éleveurs de bétail et des habitants du monde rural, afin de faire face à la sécheresse qui a frappé cette année toutes les régions, menaçant la sécurité hydrique de notre pays et détériorant davantage les conditions de vie des petits agriculteurs et de la population du monde rural en général, tout en accélérant le soutien de toutes les personnes touchées par l'orage qui a touché les provinces de Fès-Meknès, notamment les coopératives, les petites entreprises et les petits agriculteurs qui ont subi des pertes importantes.

Cinquièmement: Le Comité exécutif exprime sa condamnation des déclarations inappropriées du porte-parole de la présidence algérienne, qui ne tiennent pas compte des principes de fraternité et de bon voisinage entre les peuples marocain et algérien. Il souligne alors, la nécessité de renforcer les liens entre les deux peuples et d'évoquer les luttes du mouvement national maghrébin et l'esprit de la conférence historique de Tanger, afin de construire l'unité Maghrebine entre les cinq pays qui repose sur la complémentarité, la coopération et le respect mutuel.

Sixièmement: Sur le plan organisationnel, le Comité exécutif du Parti de l'Istiqlal a décidé de tenir la session ordinaire du Comité central du parti à distance, le samedi 27 juin 2020, conformément aux exigences du règlement du parti.
 






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info




Inscription à la newsletter











Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube