Menu

Communiqué du Comité Exécutif du Parti de l’Istiqlal






Le Comité Exécutif du Parti de l’Istiqlal a tenu sa réunion hebdomadaire à distance le mardi 28 juillet 2020, dirigée par M. Nizar Baraka, secrétaire général du parti, au cours de laquelle l'évolution de la situation politique dans notre pays, la gestion gouvernementale de la pandémie du Coronavirus, en plus du statut organisationnel du parti ont été examiné.

Au début de la réunion, le Comité exécutif a présenté ses plus sincères félicitations et vœux à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, pour la fête du trône, qui coïncide avec le vingt et unième anniversaire de l'accession du Souverain au Trône de Ses glorieux ancêtres. Le Comité tiens également à exprimer ses sincères vœux de bonne santé et bonheur à sa Majesté à l’occasion d’Aïd Al Adha.

Après cela, le Comité exécutif a examiné la situation générale dans notre pays et les questions liées au présent et à l'avenir du domaine politique et électoral dans notre pays, et a noté ce qui suit:

Premièrement: le Comité exécutif félicite l'esprit d'engagement envers le choix démocratique que notre pays a exprimé face à certains appels à la déviation de la voie démocratique, et loue le front de résistance qui a été formé automatiquement par les forces vives de notre pays, en particulier le Parti de l'Istiqlal, pour faire face aux appels à la récession démocratique dans notre pays.

Deuxièmement: le Comité renouvelle sa condamnation et de sa dénonciation de la gestion gouvernementale du Coronavirus, et des décisions irréfléchies, dont la dernière était la récente décision soudaine concernant la prévention des déplacements à destination et en provenance de certaines villes, qui a laissé un mécontentement parmi les citoyennes et les citoyens, en l'absence de toute communication préalable sur le sujet afin de fournir une vision claire et un agenda spécifique sur la gestion de la troisième étape de la gestion de la levée du confinement.

Le comité exécutif fait porter au gouvernement la responsabilité morale et politique de mettre en danger la vie des citoyennes et des citoyens, car sa décision a provoqué un certain nombre d'accidents de route avec des pertes supportées par les familles et l'État sur diverses routes.

Troisièmement: le Comité exécutif appelle le gouvernement à présenter sa vision de reprendre le dialogue social et de s'engager dans des questions sociales délicates, de faire face aux répercussions de la pandémie du Coronavirus sur les classes pauvres et nécessiteuses, d'arrêter la souffrance de la classe moyenne et la détérioration du pouvoir d'achat des citoyens, et de fournir une vision claire sur la rentrée scolaire pour l'année à venir.

Quatrièmement: Le Comité exprime sa fierté du contenu démocratique et de la profondeur réformiste que le mémorandum conjoint porte concernant les réformes politiques, démocratiques et électorales présentées par les trois partis de l’opposition, et le considère comme une valeur ajoutée au travail partisan dans notre pays, et un renouvellement de l'esprit des revendications historiques concernant les réformes politiques que le Parti de l'Istiqlal revendique afin de stabiliser la démocratie dans notre pays.

Cinquièmement: Le Comité exécutif a suivi avec une grande surprise les déclarations surprenantes et incompréhensibles de l'une des parties de cette coordination pour échapper à certaines des propositions conjointes qui y sont contenues, surtout après l'engagement moral et politique qui a été annoncé à l'opinion publique.

Le Comité a également exprimé son mécontentement quant à l'inclusion du Parti de l'Istiqlal dans ces déclarations médiatiques, qui est une expression hostile envers le parti qui ne contribue pas à renforcer la confiance mutuelle, et considère que ce qui a été déclaré ne représente que son émetteur. Le Comité affirme d’ailleurs qu'un travail commun nécessite l'adhésion aux principes d'engagement, de respect et de respect mutuel.

Sixièmement: Sur le plan organisationnel, et sur la base de l’article 44 du statut du parti, et après avoir examiné les résumés des travaux du comité chargé de sélectionner les candidats pour le poste d’inspecteur régional du parti, M. Othman Saloumi a été nommé inspecteur du parti dans la province de Settat, M. Mohamed Sissen inspecteur du parti à Hay Hassani de Casablanca, M. Abdelmoneim Sahsah inspecteur du parti à Beni Mellal, et M. Mostafa Nachit inspecteur du parti à Ain Sabaa à Casablanca.






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info




Inscription à la newsletter










Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube