Menu

Communiqué du Comité Exécutif du Parti de l’Istiqlal





Le Comité exécutif du Parti de l’Istiqlal a tenu sa réunion hebdomadaire par visioconférence, le mercredi 21 avril 2021, dirigée par M. Nizar Baraka, secrétaire général du Parti, au cours de laquelle les développements de la scène politique et partisane, à l'horizon des élections à venir, ainsi que la question de la généralisation de la protection sociale, les élections des salariés, en plus de la situation organisationnelle du parti ont été examinés.
Après une discussion approfondie sur les différentes questions, le Comité exécutif a conclu ce qui suit:
 
-Premièrement: le Comité exécutif loue le chantier Royal lié à la généralisation de la protection sociale, et considère qu'il s'agit d'une véritable révolution sociale pour assurer la dignité et une vie décente aux citoyens. A cet égard, le Comité appelle le gouvernement à fournir toutes les conditions de succès pour ce projet en termes de financement, formation, réhabilitation du système de santé et de répartition équitable des services et des structures hospitalières entre les zones et les habitants, à travers une carte de santé juste et contraignante pour les secteurs public et privé.
 
Il souligne également la nécessité de réhabiliter et de renforcer les structures hospitalières universitaires et les instituts de santé spécialisés et d'élargir leur offre dans le domaine de la formation des ressources humaines. Dans ce sillage, le Comité considère que le recours à des ressources médicales étrangères pour combler la pénurie montre clairement l'incapacité du gouvernement à gérer ce secteur, en l'absence de toute vision prospective et en présence d’un contentement de voir l'épuisement des richesses de notre pays par le biais de la migration des cadres médicaux à l'étranger.

Deuxièmement: le Comité exécutif attire l'attention sur le danger d'exploiter les moyens de l'État et de lancer certains travaux et chantiers publics en fin de vie de ce gouvernement, dont le but est de convaincre les électeurs et de les polariser, de doter les circonscriptions de couleurs partisanes, et de donner la préférence électorale et la priorité à une province ou une région par rapport à une autre pour bénéficier des fonds de développement et programmes de promotion et de soutien, dans une course électorale déloyale et illégale.

Le Comité exécutif souligne également la nécessité pour les composantes du gouvernement d'adhérer à la responsabilité politique et morale et d'arrêter les inaugurations ministérielles durant la période précédant les élections, comme cela a toujours été le cas dans notre pays, l’appelant à se contenter de se limiter à l’expédition des affaires administratives des secteurs gouvernementaux décentralisés, œuvrant sous la tutelle des autorités territoriales locales.
 
Troisièmement: Le Comité exécutif met en garde contre la gravité des faits rapportés par les réseaux sociaux et les médias dans lesquels le travail caritatif et de bienfaisance est exploité - dans des tailles très grandes et inhabituelles - dans l'arène de la compétition politique, de même que contre le lancement prématuré de campagnes électorales et l’exploitation des besoins des citoyens touchés par les répercussions de la pandémie, en leur offrant "le panier de nourriture" conditionné à l'appartenance partisane. Il met en garde également contre l'exploitation des données personnelles des bénéficiaires des opérations de soutien alimentaire à d'autres fins qui ne sont pas liés au noble travail de solidarité. A cet égard, le Comité exécutif appelle la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) à jouer son rôle dans la protection des données personnelles des citoyens.

Le Comité exécutif appelle l'administration territoriale à superviser et encadrer les processus de solidarité humaine, à les immuniser de tous excès ou placements partisans étroits et à les impliquer dans le prochain processus électoral.
 
Quatrièmement: le Comité appelle le gouvernement à accélérer l’octroi des subventions aux travailleurs des secteurs touchés par la fermeture du soir, y compris les travailleurs et les journaliers du secteur informel, au plus tard avant la mi-ramadan.
Il appelle également le gouvernement à soutenir les secteurs qui souffrent des conséquences de la pandémie depuis plus d'un an, en particulier les artisans menacés de faillite et de pauvreté.
 
Cinquièmement: Le Comité exécutif appelle tous les militants du Parti de l'Istiqlal à mobiliser les citoyens hommes et femmes pour une participation intensive aux prochaines élections en tant que réelles opportunités de changement, et à travailler pour faire face aux appels désespérés, de découragement, de frustration et de scepticisme. Il appelle également au soutien des militants de l’Union générale des travailleurs au Maroc (UGTM) lors des prochaines élections des salariés.
 






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info



Inscription à la newsletter