Menu

Communiqué du Conseil National du Parti de l'Istiqlal






Le Conseil national du Parti de l'Istiqlal a tenu une session ordinaire à distance, les samedi29  mai et 5 juin 2021, dirigé par M.Chiba Mae El Aïnain, Président du Conseil, selon les exigences de l’article 81 du Statut du parti.
 
Cette session a été marquée par une importante présentation politique délivrée par le Secrétaire général du parti, Dr. Nizar Baraka, dans lequel il a abordé la situation politique, économique et social actuelle, ainsi que les défis auxquelles notre pays est confronté, dans le contexte des prochaines élections, et de l'adoption du nouveau modèle de développement.

Et après les discussions profondes qui ont caractérisé les interventions des membres du Conseil national du parti et ceux qui ont interagi par des moyens de communication instantanés avec le contenu du discours du Secrétaire général, les membres présents ont convenu de déclarer le communiqué suivant :

Premièrement: les membres du Conseil national expriment leur ferme condamnation des positions hostiles et des pratiques immorales menées par le gouvernement espagnol dans le contexte de sa réception du dénommé « Brahim Ghali » d’une manière « hors-la-loi » en violation flagrante du droit et de toutes les normes et règles diplomatiques du bon voisinage. Cela soulève également de sérieuses questions sur la facilitation de l'évasion des poursuites judiciaires d'une personne accusée de crimes graves contre l'humanité, notamment, le viol, l’enlèvement, la séquestration, la torture.

A cet égard, le Conseil national appelle le gouvernement à procéder à un véritable bilan de la coopération avec l'Espagne dans divers domaines, notamment ceux liés aux questions de sécurité, d'immigration, de contrebande et de terrorisme, et à refuser de jouer le rôle de gendarme que l'Espagne et L'Europe veut que le Maroc joue. Il souligne la nécessité de récupérer toutes les terres marocaines usurpées, y compris les efforts légitimes concernant Ceuta, Melilla et les îles Zaffarines.
 
Le Conseil considère que l'avenir des relations maroco-espagnoles dépend de la mesure du respect de la souveraineté nationale et des intérêts suprêmes du Royaume du Maroc comme condition préalable au rétablissement de la confiance perdue. Il appelle également l'Espagne à déterminer sa position sur la question nationale, et de soutenir l'initiative d'autonomie sous souveraineté marocaine, surtout après que les Etats-Unis d'Amérique ont reconnu le Sahara marocain, et de contribuer au repli final de ce differend régional par les adversaires de notre intégrité territoriale, afin d'avancer vers la construction d'un avenir commun.

Deuxièmement : Le Conseil National salue la décision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, de renvoyer tous les mineurs non accompagnés marocains de l'Union européenne vers le Royaume du Maroc, décision souveraine qui traduit la dimension humaine et sociale qui a toujours distingué la sage approche Royale dans le traitement des problèmes communautaires.

Troisièmement : Le Conseil national dénonce les déclarations irresponsables et maladroites des dirigeants en Algérie, qui expriment une haine profonde et une idéologie tyrannique qui travaille sans relâche contre les intérêts des peuples marocain et algérien, et tente en vain d'exporter la crise sociale étouffante dont souffre l'Algérie, et de couvrir sa crise interne et d'en détourner le peuple algérien.
 
Quatrièmement : Le Conseil national réitère la ferme position du parti concernant le soutien de la cause palestinienne et aux droits du peuple palestinien et condamne fermement la récente guerre injuste menée par l'entité israélienne usurpatrice sur Gaza, qui a fait des centaines de victimes Palestiniennes, dont des enfants, des femmes et des personnes âgées. Le Conseil national appelle les acteurs internationaux, au premier rang desquelles se trouvent les États-Unis d'Amérique, à accélérer la mise en œuvre de leurs traités concernant la reconstruction de Gaza en raison de la destruction de structures, d'équipements, de maisons et d'installations.
Il appelle au lancement d'un nouveau processus politique visant à accélérer la mise en œuvre des résolutions de légitimité internationale, à garantir le droit au retour des réfugiés palestiniens et à établir un État palestinien indépendant, pleinement souverain et viable, avec Al Qods Al Charif comme capitale.

Cinquièmement : Le Conseil national note positivement le contenu du nouveau modèle de développement qui a été récemment présenté à Sa Majesté le Roi, et le considère comme un projet ambitieux, riche d'idées et de perceptions créatives, et capable de définir les paramètres des grandes stratégies qui devraient être lancé à l'avenir.

Le Conseil national estime que les propositions liées à la gouvernance du nouveau modèle de développement doivent être cohérentes avec le choix démocratique comme l'une des constantes constitutionnelles de notre pays, renforcer les rôles des institutions élues et lier la reddition de comptes avec son contenu constitutionnel et démocratique. A cet égard, il souligne la nécessité de renforcer la dimension démocratique, et que le futur gouvernement assume toute sa responsabilité en procédant et en poursuivant la mise en œuvre de ce grand modèle de développement.

Sixièmement : Le Conseil national note avec regret le déclin des indicateurs et des pratiques des libertés publiques et des droits de l'Homme sous l'ère de ce gouvernement, la dégradation des acquis démocratiques dans notre pays, et l'escalade des tensions sociales dues à des choix impopulaires, en plus de son incapacité à fournir les conditions politiques et juridiques qui soutiennent le développement et la voie démocratique de notre pays.

Septièmement : Le Conseil appelle le gouvernement et ses composantes à présenter les résultats des travaux du gouvernement à l'opinion publique, conformément au principe de reddition de comptes, et d’ouvrir une discussion à ce sujet dans les médias publics et divers autres espaces de discussion.

Huitièmement : Le Conseil national renouvelle sa ferme condamnation des tendances libérales et déséquilibrées du gouvernement au cours des cinq dernières années derrière, répandues dans les structures de l'économie nationale, y compris les secteurs de l'investissement social et les domaines stratégiques, au détriment du patriotisme économique, les considérations sociales et l'équilibre entre le capital et l'intérêt de la nation et ce, à la lumière de l'épuisement continu de l'économie nationale avec des manifestations de rentes, de privilèges, et de monopoles, en plus de l'absence de concurrence honnête, de mécanismes de régulation et de contrôle.

Neuvièmement : Le Conseil national note avec regret l'aggravation des disparités sociales sous l'ère de ce gouvernement, l'effondrement de la classe moyenne, les prix élevés, l'augmentation de la pauvreté et de la fragilité, la hausse des taux de chômage à des niveaux sans précédent, et le désespoir des jeunes et des femmes, ainsi que des compétences marocaines, qui n’ont plus d’espoir et désirent émigrer à l'étranger.

Dixièmement: Le Conseil national met en garde contre le danger de la détérioration des conditions générales dans notre pays, qui est similaire à la période avant la politique d'ajustement structurel, les mêmes conditions qui ont menacé le Maroc d'une crise cardiaque dans les années 90 du siècle dernier, et appelle au sauvetage urgent de notre pays des diverses manifestations de la crise profonde et multidimensionnelle, que la pandémie a dévoilée. A cet égard, le Conseil national considère que l'approche démocratique est la principale source de traitement des diverses manifestations de déficiences, à travers une participation intensive aux élections et en garantissant toutes les conditions d'intégrité et de transparence conformément au principe du libre choix et loin du pouvoir de l'argent et l'exploitation des besoins et de la pauvreté des gens.






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info



Inscription à la newsletter










Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube