Menu

Communiqué du comité exécutif du parti de l'Istiqlal



Le Comité exécutif réitère la position du parti appelant à un nouveau contrat politique par l'adoption de réformes politiques, institutionnelles et démocratiques compatibles, qui soit au centre de tous les engagements communautaires et une entrée cruciale vers la consolidation de la démocratie véritable, en tant que base du nouveau projet de développement.



Nizar Baraka a présidé la réunion hebdomadaire du Comité exécutif le mardi 26 novembre 2019 au siège du parti, Au cours de laquelle a discuté l'évolution de la situation politique dans notre pays, la diplomatie partisane, ainsi que le travail parlementaire et le statut organisationnel du parti.
 

Le Comité exécutif a d'abord examiné certains aspects de la crise politique de notre pays, les différentes pratiques et comportements qui entravent le cours du développement démocratique, limitent l'efficacité de la construction institutionnelle et constitutionnelle et  approfondissent  la crise de confiance dans les institutions élues et dans l'action politique.

 

Le Comité exécutif réitère la position du parti appelant à un nouveau contrat politique par l'adoption de réformes politiques, institutionnelles et démocratiques compatibles, qui soit au centre de tous les engagements communautaires et une entrée cruciale vers la consolidation de la démocratie véritable, en tant que base du nouveau projet de développement.
 

Dans le contexte de son interaction avec les développements sur la scène nationale, le Comité exécutif s’est arrêté avec intérêt et analyse objective devant les nouveaux phénomènes et formes d'expression, de protestation et de plaidoyer utilisés par les jeunes qui recourent parfois spontanément, à des messages sur la fragilité de la situation sociale dans notre pays.

 

Le Comité exécutif, appelant à une lecture approfondie et informée de ces expressions, considère que le moment sociétal impose aux différents acteurs et forces vives de suivre ces phénomènes de jeunesse avec une vigilance de citoyenneté et un sens des responsabilités élevé, afin de le sortir du défaitisme omniprésent, suivre l’incubation et le cadrage approprié et responsable et accélérer la formulation d'options de développement pour assurer la dignité et l'espoir dans le cœur des jeunes.
 

Dans ce sens, le Comité exécutif appelle le gouvernement à répondre aux demandes légitimes de la jeunesse marocaine et confronter et anticiper les abus et le désespoir pouvant découler de la soumission accélérée d'une offre nationale intégrée pour la jeunesse, d'une part, il équilibre les droits et libertés de facto garantis constitutionnellement à ce groupe vital ainsi que les possibilités d'inclusion économique et de mise à niveau sociale et libérer des énergies et des créations. D'autre part, développer les capacités et les obligations de la citoyenneté active dans les constantes de la nation, le respect des institutions et le respect de la loi en repensant les activités de médiation avec la communauté, en particulier, les partis, les syndicats et la société civile en soutenant ses rôles de manière transparente et égale entre toutes les parties dans l'expression et la défense des préoccupations et des attentes des citoyennes et des citoyens.

 

D’autre part, le Comité exécutif a examiné le travail parlementaire effectué par les groupes parlementaires istiqlaliens à la Chambre des représentants et à la Chambre des conseillers en particulier, le débat sur le projet de loi de finances et les développements associés à certains articles ont suscité un large débat au sein de la communauté.
 

Le Comité exécutif a écouté un exposé détaillé du Frère Rahal El Mekkaoui, chargé des relations extérieures, sur la participation d'une délégation du parti Istiqlal dirigée par le Secrétaire général, accompagnée de Mekkaoui et de Imane Benrabia au Congrès du Parti Populaire Européen tenu la semaine dernière à la capitale croate, Zagreb. Cette participation a été caractérisée par d'importantes réunions tenues par la délégation du parti avec plusieurs homologues des partis populaires de divers pays européens, au cours de laquelle un certain nombre de questions communes ont été discuté, c'était également l'occasion d'expliquer les développements liés à la question de notre intégrité territoriale.
 

Sur le plan organisationnel, le Comité exécutif a décidé de tenir la prochaine session du Comité central du Parti, le 14 décembre 2019 au siège du Parti dont le sujet sera le problème de la santé dans notre pays, il a également été décidé de tenir une réunion des inspecteurs du parti le matin du même jour.

 





Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info



Inscription à la newsletter






Mizane l'application mobile "All in one du Parti de l'Istiqlal





Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube