Menu

Débat sur le bilan du gouvernement



Le bilan d’étape de l’action gouvernementale a suscité des réactions divergentes des groupes et groupements parlementaires de la majorité et de l’opposition lors de son examen, mercredi, à la Chambre des représentants.



Pour sa part, le groupe istiqlalien pour l’Unité et l’Egalitarisme s’est interrogé sur l’efficacité des chantiers et programmes adoptés par l’exécutif, exprimant son regret pour les décisions hâtives ayant impacté négativement plusieurs catégories, telles que les commerçants.

Après avoir souligné la nécessité d’une plus grande solidarité gouvernementale, le groupe a exhorté l’exécutif à œuvrer de concert avec les partis de l’opposition, notant que les réalisations contenues dans le bilan d’étape consistent principalement en l’adoption des textes juridiques et résultent de la compétence exclusive du parlement.

Le groupe a mis en garde contre l’interruption du dialogue social et du plan national de promotion de l’emploi, décliné principalement dans la stratégie nationale intégrée pour la jeunesse, notamment dans une conjoncture où le taux de croissance est estimé à 2% au lieu de 5,5 % avancé par le programme gouvernemental.

En vue de dépasser la crise de confiance due à la minimisation du rôle des mécanismes, structures et instances de médiation, le groupe a formulé une série de solutions et propositions visant, principalement, à renforcer la liberté des médias, à garantir la participation des Marocains résidant à l’étranger, en accélérant la promulgation de la loi relative au Conseil de la communauté marocaine à l’étranger, à préserver le pouvoir d’achat des citoyens et à plafonner les prix des carburants.

MAP






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info


Inscription à la newsletter













Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube