Menu

L’Alliance des Enseignants du Supérieur Istiqlaliens soutient le système Bachelor





L’Alliance des Enseignants du Supérieur Istiqlaliens soutient le système Bachelor
L’Alliance des enseignants du supérieur Istiqlaliens a exprimé sa position officielle sur les chantiers de réforme pédagogique universitaire, confirmant son plein soutien à ce projet stratégique, qu'elle a qualifié dans son communiqué d ’«important », dont la dynamique a été enclenchée depuis la rencontre pédagogique nationale organisée à Marrakech les 02 et 03 octobre 2018 sous le thème : « Université renouvelée : la Licence, un enjeu pour la qualification académique et l'intégration professionnelle ».

L'Alliance a déclaré que grâce à son suivi d'importantes réunions techniques et pédagogiques organisées par le ministère de tutelle, et aux séances de dialogue et de consultation qu'il a tenues avec le partenaire syndical, qui ont conclu en acceptant d'adopter une approche inclusive dans le traitement du secteur universitaire, ainsi que par l'évaluation d'une série d'études et de rapports, il a été confirmé le besoin d'adopter un nouveau modèle d'enseignement supérieur qui corresponde au développement socio-économique.

Cela devrait être mis en place en tenant compte des évolutions à l’échelle mondiale de d'enseignement supérieur, et de la nécessité d'adopter un système pédagogique avancé qui réponde aux exigences du développement national, et s'ouvre aux expériences internationales. Ces objectifs peuvent être atteints dans le cadre du système du Bachelor en quatre années d'études de Licence, d'autant plus que ce système comblerait plusieurs lacunes.

L'Alliance des enseignants du supérieur Istiqlaliens a souligné que son soutien aux résultats de la réforme pédagogique, principalement représentés par l'intégration de nouvelles approches pédagogiques, permettra aux diplômés de s'adapter aux changements rapides des professions, ce qui contribuera à répondre aux exigences du marché du travail et renforcer les chances de l’insertion des diplômés des établissements d'enseignement supérieur. Cependant, l’Alliance a quelques observations et recommandations afin d'atteindre l'efficacité, la qualité et d'améliorer la performance des établissements universitaires y compris:
 
  • Le statut du professeur-chercheur qui doit être placé au centre des préoccupations du ministère de tutelle, car le professeur-chercheur est un acteur principal dans la réforme de l’enseignement supérieur;
 
  • La demande de l'Alliance appelant à une révision du statut des professeurs-chercheurs, qui a fait l'objet d'un colloque organisé par l'Alliance en 2004;
 
  • Des ressources financières et matérielles doivent être fournies pour le succès de la réforme afin d’avoir des groupes avec un nombre réduits des étudiants, en plus d'autres besoins financiers pour les infrastructures, et pour répondre aux demandes financières et professionnelles des professeurs-chercheurs;
 
  • La nécessité de mettre en place un système de formation intégré et continu pour tous les acteurs au sein des universités, en particulier pour les responsables des universités, dans le domaine de la gestion pédagogique, administrative et financière, ainsi que pour les spécialistes de l'orientation pédagogique qui devrait être développée et lui consacrer des bureaux pour l'orientation et l'accompagnement;
 
  • L'arsenal juridique du système, mené par la loi 00-01, doit être mis à jour pour assurer sa compatibilité avec la nouvelle vision du système.






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info