Menu

L’Istiqlal recrute… des patrons



Le parti de l’Istiqlal version Nizar Baraka a probablement un faible pour les technocrates et les hommes d’affaires. Après avoir recruté l’ancien grand patron et ministre, Driss Benhima, l’Istiqlal poursuit son mercato politique en embauchant une autre grosse pointure du monde des affaires dans le pays.



L’Istiqlal recrute… des patrons

En effet, Hakim Marrakchi, patron de Maghreb Industries mais également ancien vice-président de la CGEM (Confédération générale des entreprises du Maroc) et surtout candidat malheureux aux dernières élections de la présidence du puissant syndicat du patronat, vient de rejoindre le parti de la balance. Sur le fond et la forme, le parti de l’Istiqlal poursuit la même démarche qu’avec Benhima.

A l’instar de ce dernier, Marrakchi a fait une apparition discrète mais officielle à la dernière réunion de l’Alliance des économistes istiqlaliens. Il est dans le panel de l’alliance ayant présenté, il y a quelques jours, les propositions pour la réforme fiscale.

Pour rappel, Driss Benhima avait, lui aussi, fait une première apparition lors d’une réunion de l’alliance avant de prendre part au côté du secrétaire général du parti de l’Istiqlal, Nizar Baraka, à la grande manifestation organisée récemment dans les provinces de Sud. Le parti qui se trouve depuis 2013 dans les rangs de l’oppoistion parlementaire, commence à voir grand pour les prochaines échéances électorales.







Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info



Inscription à la newsletter













Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube