Menu

La FAE présente son évaluation de l'enseignement à distance





Le bureau exécutif de la Fédération autonome de l'enseignement a affirmé en Visio conférence, mercredi 15 avril 2020, la nécessité de publier un rapport mensuel national basé sur les rapports reçus périodiquement et effectués par les bureaux régionaux de la Fédération autonome de l'enseignement, après plus d'un mois depuis le lancement effectif de l'enseignement à distance, afin d'informer l'opinion publique nationale et d'interagir avec le débat éducatif et social qui se déroule à travers les réseaux sociaux.

Ce qui suit est le texte intégral du résumé du rapport du Bureau exécutif de la Fédération autonome de l'enseignement à distance concernant le suivi du processus d'enseignement à distance au niveau national pendant la période du 16 mars 2020 au 16 avril 2020.

Suite à la situation exceptionnelle au Maroc, à cause de la pandémie du Coronavirus et ses répercussions directs et indirects sur les niveaux économiques, sociaux et autres, et compte tenu de la décision de confinement entrée en vigueur le 16 mars 2020, le ministère de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique s’est trouvé obligé de prendre un ensemble de mesures de précaution pour limiter la propagation de cette pandémie, telles que:

- La suspension des études et mettre en place des cours à distance;
- Reporter les vacances scolaire de printemps;
- Créer des classes virtuelles qui permettent aux étudiants de s'impliquer dans le processus d'apprentissage pédagogique à partir du service participatif  "Teams";

Les rapports publiés par le ministère de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique contiennent des chiffres et des indicateurs très optimistes concernant les résultats obtenus. Le ministère a annoncé que le nombre de cours en vidéo produits jusqu'au mercredi 1er avril 2020 a atteint environ 2600 leçons et que le nombre des classes virtuelles créées par le service participatif "Teams" a atteint 400 mille classes virtuelles dans les établissements d'enseignement publics, avec un taux de couverture de 52% du total des classes, et 30 mille classes pour les établissements d'enseignement privés avec un taux de 15%. Le nombre d'utilisateurs de ce service a atteint jusqu’au début Avril, un total de 100 mille utilisateur actifs. Notez que ces chiffres augmentent jour après jour.

Durant notre réunion en Visio conférence, mercredi 15 Avril 2020, nous avons noté les éléments suivants:

Situation et difficultés

- Les chiffres présentés indiquent les efforts exceptionnels fournis en un temps record. En effet, les cadres éducatif et administratif doivent être salués pour leurs énormes sacrifices.

- Mais ces chiffres confirment également la difficulté de couvrir 8 millions et 208 mille élèves, dont 86% sont de l'enseignement public, et plus de 311 mille nouveaux stagiaires, et environ 1 million et 10 000 étudiants. Sans parler de l’enseignement préscolaire qui compte 820 000 élèves, répartis entre l'enseignement public avec 192 400 bénéficiaires, et l'enseignement privé avec 192 500 bénéficiaires, et l'enseignement traditionnel avec 437 600, qui est un chantier national de base. Sans parler de l’enseignement des élèves en situation d’handicap…

- L'absence d'un support pédagogique numérique prêt à l'emploi, ce qui a poussé les enseignants et les élèves ainsi que leurs familles à fournir des efforts pour s’adapter à la situation générale, avec les moyens de bord;

- L’existence de zones géographiques sans Internet, ni chaînes de télévision, ni même les stations de radio, ce qui annule le principe d'égalité des chances entre les zones urbaines et rurales, ainsi qu'entre les milieux sociaux;

- L’enseignement à distance n'est pas adapté à l'enseignement primaire, compte tenu des spécificités physiologiques associées à cette catégorie, en mettant l'accent sur l’enseignement des matières de base uniquement (mathématiques, arabe, français dans l'enseignement primaire public);

- La plupart des enseignantes et enseignants ne possèdent pas les outils nécessaires pour donner des cours à distance, en raison de l'absence de formation de base et continue dans ce domaine;

- L'incapacité à encadrer, suivre et vérifier toutes les valeurs qui peuvent être transmises et qui ne correspondent pas au système de valeurs universelles et aux constantes nationales.

Suggestions pour améliorer et pratiquer équitablement l'enseignement à distance

- Il est nécessaire pour les secteurs gouvernementaux de participer à la sélection des établissements de production numérique, les entreprises audiovisuelles et les établissements d'enseignement supérieur privés afin de parvenir à une justice pédagogique dans l'enseignement à distance, avec une volonté d'augmenter le nombre et la qualité de l'enseignement, avec la nécessité de protéger la profession de l’enseignant qui ne peut être exercée que par un diplôme reconnu par le ministère de tutelle pour exercer la profession et préserver la dignité des enseignants (cas d'abus à L’Haouz);

- La nécessité de produire des équipements numériques pour tous les niveaux par les directions centrales et leurs structures régionales, en tenant compte de la spécificité régionale et en s'appuyant sur les cadres administratifs formés dans le cadre du plan d'urgence (programme génie) tout en bénéficiant des compétences des enseignants, dont la direction de l’innovation pédagogique dispose de leurs données;

- Consolider l'expérience actuelle après l'avoir soumise au processus de révision et la mettre en conformité avec les normes de production de leçons numériques (ne pas fournir de cours présentiel filmé); c'est-à-dire une leçon interactive en créant des modes d'apprentissage pédagogique dans lesquels l'apprenant devient acteur principal et l'enseignant animateur avec l’accessibilité de la plateforme « Teams» gratuitement pour les élèves et les enseignants;

- Adopter le manuel unique, et une copie numérique produits par les maisons d'édition, en tant que contribution volontaire, avec une révision du cahier de charges pour l'année à venir pour inclure des formules numériques, similaires à beaucoup de pays;

- Mettre en place un programme flexible de formation continue pour les enseignantes et enseignants, avant de lancer une formation à distance qui stimule l'acquisition d'un diplôme d'expérience en partenariat avec les entreprises citoyennes;

- Activer les rôles des structures administratives du ministère de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique en charge du domaine numérique, au niveau central et régional, pour contribuer à la conception et à la mise en place au lieu de seulement suivre, surveiller et envoyer des cours en vidéo, afin de laisser place à la créativité en fonction des spécificités locales;

- Investir dans les ressources humaines, et effectuer une révision complète du système de formation et l'inclusion de l'enseignement à distance dans la formulation de la formation des centres régionaux des métiers de l'éducation et de la formation, à partir de septembre 2020;

-  Revoir le système d'évaluation et d'examen, qui permet d'adapter les examens (tests multi-réponses ...) et de créer un schéma d'évaluation de l'apprentissage pour motiver l'apprenant, avec le lancement de la réforme pédagogique en adoptant le cadre de référence des curricula marocains et les exigences du projet cadre visant la flexibilité, la diversité, la multiplicité et le renouvellement des méthodes d'enseignement, en tenant compte des spécificités régionales;

- Recourir à des experts en communication dans les médias publics pour soutenir la présentation de programmes éducatifs et faire appel aux cadres éducatifs qui ont rejoint les chaînes de télévision et les cadres d'inspection pédagogique et les cadres du ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports qui ont suivi une formation de l'enseignement à distance, en particulier l'enseignement primaire et les classes certificatives pour soutenir l'expérience des cours télévisés.






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info




Inscription à la newsletter










Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube