Menu

Le Bureau de la Chambre des représentants : Les allégations contre Noureddine Mediane sont une violation grave du droit constitutionnel



Le Bureau de la Chambre des représentants a tenu sa réunion hebdomadaire présidée par le Président de la Chambre, M. Habib El Malki.

Au début de cette réunion le bureau a examiné les dénigrements auxquels est exposé, Noureddine Mediane, chef du groupe parlementaire istiqlalien, qui constitue un affront à ses droits constitutionnels et fabrication d'accusations de non-déclaration de trafic de drogue et de devises.



Après avoir examiné les détails de la question, en particulier, la position solidaire de la commission des finances et du développement économique  de toutes ses composantes avec M. Noureddine Mediane, le Bureau de la chambre a confirmé que les accusations et les allégations soulevées à l’encontre de M. Noureddine Mediane sont considérées comme un préjudice grave et une atteinte profonde qui affecte son droit constitutionnel d'expression et d'opinion, comme il est stipulé dans la Constitution et de l’article 96 du règlement de la Chambre des députés

Le bureau du Conseil réitère sa condamnation et sa dénonciation de ces allégations et rappelle l'inviolabilité du député.





Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info



Inscription à la newsletter






Mizane l'application mobile "All in one du Parti de l'Istiqlal





Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube