Menu

M. Nizar Baraka: La marche de Rabat est un message collectif du rejet de "l’accord du siècle" qui reflète le soutien du peuple marocain à la Palestine





Dans une atmosphère de solidarité, des dizaines de milliers de manifestants sont sortis le dimanche matin 9 Février 2020, à Rabat, pour participer à la marche de protestation, avec un message de rejet collectif de "l’accord du siècle", reflétant le soutien du peuple marocain à la Palestine. Les militants de l’Istiqlal étaient présents parmi les manifestants qui ont participé de différentes régions, provinces, villes, et de différentes catégories et âges.

Cette marche de protestation présente les dirigeants du Parti de l’Istiqlal issus de ses divers organes de prise de décision et exécutifs, d'organisations parallèles et d'associations professionnelles, dirigés par M. Nizar Baraka, secrétaire général du parti.

Le frère Nizar Baraka a déclaré dans une déclaration aux médias nationaux et internationaux, que la participation du Parti de l'Istiqlal et du reste des forces nationales à cette marche, vient confirmer le rejet absolu de ce que l'on appelle "l’accord du siècle", car il touche aux droits du peuple palestinien, en particulier le droit d'établir son État indépendant et souverain avec Al Qods comme capitale, ainsi que pour exprimer le consensus national renouvelé et unanime du peuple marocain concernant sa condamnation ferme et son refus catégorique de liquider la cause palestinienne à travers ce plan.

Il convient de noter que le Comité exécutif du parti Istiqlal a examiné, lors de sa réunion du 29 janvier dernier, une partie du contenu de "l'accord du siècle", qui traduit la vision de l'administration américaine de régler le conflit israélo-palestinien. Dans ce contexte, le Comité a exprimé son rejet absolu de cet accord imposant une nouvelle réalité qui légitime la politique d'expansion des colonies israéliennes et la création d'un "État palestinien" sous la forme d’un archipel désassemblé et non souverain, qui est en violation flagrante des droits du peuple palestinien, en particulier le droit d'établir un État indépendant et souverain avec Al Qods comme capitale, et en violation de la légitimité internationale et des résolutions pertinentes des Nations Unies.

Le Comité exécutif a également renouvelé, dans le même communiqué, sa mise en garde contre les conséquences dangereuses des tentatives en cours d'imposer le soi-disant "accord du siècle", avec un favoritisme du parti israélien aux dépens du peuple palestinien, ce qui accroît la vulnérabilité de la sécurité et de la stabilité dans la région, étant donné que l'offre économique incluse dans l'accord, aussi tentante soit-elle, ne peut en aucun cas se substituer à une solution politique au conflit palestino-israélien, sur la base de négociations de paix directes entre les deux parties et sur la base des résolutions des Nations Unies et du droit international, y compris le droit à l'établissement d'un État palestinien indépendant, durable et souverain avec Al Qods comme capitale dans les frontières de 1967.


 






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info



Inscription à la newsletter






Mizane l'application mobile "All in one du Parti de l'Istiqlal





lopinion.ma est un site généraliste qui informe sur les principaux faits de la vie au Maroc et dans le monde. : Politique, Economie, Société. Environnement, Développement, Culture et Sport

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube