Menu

M. Nizar Baraka : Le gouvernement élargit la crise de confiance et attise la peur de l'avenir chez les citoyens et les acteurs économiques.






M. Nizar Baraka, secrétaire général du Parti de l'Istiqlal, a critiqué la façon dont le gouvernement gère la pandémie du Coronavirus, affirmant qu'elle était caractérisée par l'improvisation et le manque de coordination, qu'elle n'avait pas suivi le rythme des directives Royales incluses dans le dernier discours du Trône, et qu'elle avait conduit à une diminution du niveau de confiance des citoyens.

Le Secrétaire général a déclaré, dans son intervention lors d'un colloque national organisé par le Parti de l'Istiqlal pour commémorer le soulèvement du 16 août 1953: «Malgré la gravité de la situation, les mesures prises par le gouvernement pour face à la pandémie reposait, malheureusement, sur l'improvisation, l'hésitation, le manque de coordination, la multitude d'interventions et de décideurs, et de perte de temps et de ressources matérielles, avec peu d'efficacité. "

M. Nizar Baraka a confirmé que la confiance des citoyens, qui a émergé après l’intervention de Sa Majesté au début de la propagation de la pandémie, a maintenant diminué à cause de la politique gouvernementale, et la peur de l’avenir s’est répandue parmi les citoyens de toutes les classes et les acteurs économiques.
Le Secrétaire général a estimé que la baisse du niveau de confiance des citoyens "aura un impact important sur la gestion de la crise qui va s'approfondir, car au lieu de tout rassembler, le gouvernement crée des déséquilibres au sein de la société", soulignant les réactions des cadres de la santé qui critiquent la politique adoptée, et estiment qu'elle ne pourra pas fournir la protection nécessaire aux citoyens.

M. Nizar Baraka a ajouté que l'équilibre entre la protection de la vie des citoyens et la préservation de leur santé d'une part, et la protection de la vie économique d'autre part, est une équation difficile, et «s'il y a un effort concerté des secteurs public et privé, et une définition des priorités, cela contribuera à relever ce défi et à sortir avec moins de dégâts de cette crise. "

Le Secrétaire général a appelé le gouvernement à tirer les leçons de la cohésion qui a prévalu pendant la période de résistance, en particulier du soulèvement du 16 août, qui a ouvert la voie au retour de Feu Sa Majesté Mohammed V et à la défaite du colonialisme, déclarant: «Aujourd'hui, nous avons besoin d'un esprit unitaire, d'une vision claire et proactive pour faire face à la pandémie du Coronavirus et à ses répercussions sanitaire, social et même psychologique que nous endurons aujourd'hui. »
 
M. Nizar Baraka a ajouté que le Parti de l'Istiqlal en tant que parti national, et après le mémorandum qu'il a soumis au gouvernement qui inclus sa vision pour surmonter la pandémie du Coronavirus, poursuivra son travail depuis sa position dans l'opposition afin de sensibiliser les citoyens à travers les divers organes et organisations du Parti, et pour présenter et défendre des alternatives pour sortir de la crise.
 






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info




Inscription à la newsletter











Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube