Menu

M. Nizar Baraka : Les Marocains sont pressés de tourner la page sur un gouvernement devenu un lourd fardeau pour notre pays.






Compte tenu de l'état d'urgence sanitaire dans notre pays, le Parti de l'Istiqlal a tenu à distance une session ordinaire de son Conseil nationale en Vidéo conférence, dans la soirée du samedi 28 novembre 2020.

La première session, présidée par M. Chiba Maa Al-Ainain, président du Conseil national du Parti, a été marquée par l'importante présentation politique M. Nizar Baraka, Secrétaire général du Parti, à travers laquelle il a présenté une analyse approfondie de la situation politique au Maroc, des différents problèmes auxquels est confronté le développement démocratique, et de la situation économique et sociale dans notre pays. Le Secrétaire Général a également abordé la situation organisationnelle et la dynamique organisationnelle constante que le Parti a connue, et continu d’avoir, durant la pandémie.

Le Secrétaire général a également énuméré les déceptions et les crises du gouvernement, considérant qu'il s'agit d'un gouvernement qui adopte une politique d'enrichissement des riches, d'appauvrissement des pauvres, d'humiliation de la classe moyenne, de protection de la rente et des privilèges, et de continuer à gaspiller injustement l'argent public.
 
Une mobilisation totale pour défendre l'intégrité territoriale

La question de l'intégrité territoriale de notre pays reste au premier plan des préoccupations et des priorités du parti de l’Istiqlal, et sa question centrale la plus importante est la mémoire et la prise de conscience de tous les Istiqlaliens, suivant l'approche des fondateurs et des pionniers, à savoir, les patriotes, les résistants et les hommes du mouvement national, avec à leur tête le leader Allal Al-Fassi.

Au cours des dernières semaines, nous avons suivi les développements accélérés concernant le conflit fabriqué sur le Sahara marocain, que ce soit à travers la nouvelle résolution n ° 2548 du Conseil de sécurité, les réalisations diplomatiques dans nos provinces du sud ou les développements liés à la zone tampon de Guergarat au Sahara marocain.

A cet égard, M. Baraka salue la volonté de notre pays, sous la direction de Sa Majesté le Roi, que Dieu l’assiste, comme indiqué dans le discours prononcé à l'occasion de la marche verte, pour faire des provinces du sud du Royaume un pôle de développement au niveau régional et continental, en passant à une vitesse plus élevée dans la réalisation de ses nouveaux projets inscrits dans le modèle de développement, et en investissant leurs potentiel et ressources marines, énergétiques et touristiques qui permettraient d'assurer le bien-être économique et social de ses habitants.

Fière de l’intervention des FAR à El Guergarat

Le Secrétaire général se félicite de l’intervention décisive et proactive des Forces Armées Royales pour débarrasser la zone tampon d’El Guergarat des mains du Polisario. Le haut professionnalisme et l’approche des FAR ont été salués et appréciés, une approche dans laquelle notre pays a fait preuve d'une grande sagesse et de retenue dans la gestion et le traitement, et qui a pu rétablir la circulation des personnes et biens dans la région.
 
En effet, la visite des chefs des partis politiques nationaux dans la zone tampon d’El Guergarat le vendredi 13 novembre 2020, a incarné un moment fort de consensus national, populaire et politique sur la question de notre intégrité territoriale, sous la direction de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Lors de ce déplacement nous avons constaté une fluidité de la circulation des personnes et des biens à travers le passage frontalier, et le rétablissement de la sécurité et de la paix.
 
Composantes et activités du Parti: une contribution distinguée sur le terrain à l'effort collectif national pour la lutte contre la pandémie
Cette dynamique Istiqlalienne s'est traduite par l'implication de tous les organes, organisations, institutions parallèles, alliances professionnelles du parti et ses différentes activités sectorielles, parlementaires et territoriales au service de la nation, soutenant tous les efforts des pouvoirs publics pour faire face aux répercussions négatives de la pandémie, et en entreprenant des initiatives humanitaires et sociales spécifiques pour soutenir les populations pauvres et nécessiteuses touchées par la pandémie.
 
Les efforts et les initiatives du parti pour servir la nation

M. Nizar Baraka a affirmé que le Parti ne pratique pas l'opposition uniquement pour protester ou dire «non», mais il présente de nombreuses propositions, perceptions et mémorandums au gouvernement pour contribuer à renforcer les efforts, relever collectivement les défis et traiter divers aspects de la crise, à savoir : le mémorandum appelant à la rectification de la loi de finances de 2018, le mémorandum pour promouvoir les zones frontalières et montagneuses, le mémorandum sur la relance économique responsable socialement et écologiquement, le mémorandum conjoint avec les partis d'opposition sur les réformes politiques et électorales, ainsi que d'autres initiatives constructives et créatives que le Parti a proposées.

Outre, les groupes du Partis ont apporté au Parlement de nombreuses initiatives législatives afin de remédier aux déséquilibres et problèmes émergents révélés par la pandémie, comme c'est le cas en ce qui concerne les propositions de lois relatives au système de santé, et la défense des préoccupations des citoyens, commerçants, professionnels, artisans traditionnels, travailleurs, entrepreneurs, indépendants et travailleurs du secteur informel, ainsi que d'autres groupes touchés par la crise.

Un gouvernement têtu

La plupart de ces initiatives présentées par notre Parti ont été rejetées en raison de l’entêtement et de l’intransigeance du gouvernement envers les initiatives et solutions de l'opposition et les revendications légitimes du peuple marocain.

La crise Corona a dévoilé les différents échecs de ce gouvernement et a approfondi les causes de la crise sociale et économique dans notre pays. Il est clair que le gouvernement n'a aucune vision politique pour faire face à cette circonstance exceptionnelle. En effet, les politiques publiques stériles et dépassées qu'il mène n’ont même pas permis avant la crise pandémique de stopper le déclin de la croissance économique, de s'attaquer au problème de la faible croissance de l’emploi, d'arrêter la baisse des retours sur investissement, de réduire les disparités sociales et territoriales et de garantir la protection sociale nécessaire. Sans la sagesse de Sa Majesté le Roi et sa vision proactive, la situation aurait été catastrophique.

Gouvernement des déceptions et des crises
 
M. Nizar Baraka a affirmé que le gouvernement, après cinq années stériles et un mandat plein de déceptions et de crises, se prépare à partir après avoir:
-Plongé le pays dans la fragilité et la pauvreté (10 millions de pauvres);
- Aggraver l’endettement, qui a atteint des niveaux records;
-Contribué à une forte baisse du niveau de vie des familles (85% des familles ne peuvent pas épargner en raison du ciblage de la classe moyenne);
-Laissé au gouvernement suivant la tâche de procéder à une réforme globale des retraites, de réformer le système fiscal et de produire un registre social unifié pour contrôler les groupes visés par le soutien social.

Le gouvernement n’a pas honoré ses engagements contenues dans le programme gouvernemental, telles que:
-La Charte d'investissement;
-La stratégie intégrée de la jeunesse;
-Le cadre juridique de l'enseignement privé;
-Transfert de compétences conjointes et transférées dans le cadre de la régionalisation avancée;
-Activation du Fonds de réinsertion sociale.


 
 
 






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info



Inscription à la newsletter










Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube