Menu

Nota Bene



La pression fiscale monte crescendo et ce sont les moins nantis qui en paient le plus les pots cassés. L'une des raisons principales de cette situation-angrenage est la fraude fiscale, pratique antipatriotique prisée généralement par de gros poissons, de grosses fortunes et des protégés...



La meilleure façon d'alléger la pression fiscale sur le petit peuple, c'est à dire la majorité, est une vraie lutte contre la fraude fiscale, non pas par des discours creux et des "mesurettes" sans résultats réels, mais par des décisions courageuses qui prennent le taureau des passe-droits par les cornes. La fraude fiscale engendre un manque à gagner pour l'Etat qu'il ira toujours chercher à combler dans la poche du contribuable lambda par le biais de lois de Finances constamment à la recherche de solutions de facilité. D'où, d'ailleurs, cette instabilité fiscale caractéristique de notre économie et très préjudiciable à la bonne marché des affaires.

A chaque loi de finances, en effet, les citoyens et les différents acteurs économiques et professionnels se demandent à quelle sauce ils vont être mangés. Or, la sérénité et l'équité sociales passent aussi par l'égalité devant le fisc, de la même façon que l'encouragement de l'investissement a grandement besoin d'une stabilité fiscale pourvoyeuse d'une bonne visibilité pour le tissu économique comme pour l'Etat.

Par Jamal HAJJAM





Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info



Inscription à la newsletter






Mizane l'application mobile "All in one du Parti de l'Istiqlal





Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube