Menu

Rafia El Mansouri: Le gouvernement se trompe s'il croit qu'il va lutter contre la violence à l'égard des femmes avec des campagnes publicitaires





Rafia El Mansouri: Le gouvernement se trompe s'il croit qu'il va lutter contre la violence à l'égard des femmes avec des campagnes publicitaires

Le groupe Istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme a participé à la session de questions orales de la Chambre des représentants qui s'est tenue le lundi 29 juin 2020, où ses membres se sont concentrés sur un certain nombre de sujets qui préoccupent les citoyens marocains concernant les secteurs du logement, de la culture, de la jeunesse, des sports, de la solidarité et du développement social.

A cet égard, Mme Rafia El Mansouri est intervenue dans la discussion des résultats du ministère de la Solidarité, du Développement social, de l'Égalité et de la Famille dans le cadre des efforts nationaux pour lutter contre la pandémie du Covid-19, et les caractéristiques de sa politique à l'étape suivante, où elle a souligné que les chiffres présentés par la Ministre devraient répondre aux problèmes de la réalité, tout comme la réalité devrait refléter ces chiffres. Elle a également confirmé que ni les chiffres du ministère n'étaient en mesure de répondre aux problèmes de la réalité, ni la réalité reflétait les chiffres du ministère, et la preuve en était la tragédie de femmes de Lalla Mimouna, qui se sont sacrifiées afin de subvenir aux besoins de leurs enfants et leurs familles.

La membre du groupe Istiqlalien s’est interrogée sur l’utilité des chiffres présentés par la ministre  face à la tragédie des femmes de Lalla Mimouna, et sur le rôle du ministère par rapport aux conditions misérables vécues par les femmes marocaines dans les champs de fraises en Espagne, et a demandé: «Où était le ministère avec ses programmes et ses plates-formes lorsque les femmes marocaines sont restées bloquées à cause de l'épidémie et ont épuisé l'argent pour lequel elles ont migré? »

Mme Rafia a ensuite évoqué le phénomène de la violence domestique, soulignant que le gouvernement se trompe s'il croit qu'il va lutter contre la violence à l'égard des femmes avec des campagnes publicitaires, et que la réduction du phénomène se fera par le biais de plateformes sur les applications, smartphones et ordinateurs, en l'absence d'autonomisation économique des femmes. Elle a noté que le gouvernement devrait annoncer son échec, car le ministère de tutelle n’a déployé aucun effort ni avant ni pendant la pandémie, et a mentionné que: «les groupes d'opposition aujourd'hui devraient s'interroger sur l’utilité d'avoir ce secteur ministériel au sein du gouvernement ».

Mme El Mansouri a souligné que les députés attendaient que Madame la ministre fournisse des données concrètes sur les mesures qui pouvaient réellement éliminer l'injustice qui touche les femmes et les personnes à besoin spécifiques, et les aider à améliorer leurs conditions de vie. Elle a également souligné que les personnes à besoin spécifiques ont besoin d'améliorer et de jouir de conditions de vie décentes et non pas de faciliter leur accès à leurs propres diplômes via les applications, affirmant que: "Ces diplômes ne représentent aucun avantage alors que leurs propriétaires sont privés des moyens pour une vie décente ...".

 






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info




Inscription à la newsletter











Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube