Menu

Réunion des membres du bureau exécutif de La Fédération nationale des fonctionnaires du ministère de la Jeunesse et des Sports



-Recrutement de nouveaux employés pour l’année 2019 est une décision courageuse pour l'actuel ministre de corriger les erreurs de l’ancien ministre
-Affirmer la sincérité et la légitimité des mesures prises par la Fédération contre l'injustice et la mauvaise gestion dans le secteur
-Honte au gouvernement à cause de la présence de plus de 1 800 d’agents d'assistance travaillant dans des situations difficiles
-Un appel à la justice pour les dirigeants syndicaux qui ont fait l'objet de transferts arbitraires ou d'une exemption de tâches, et les décisions concernant les transferts et promotions
- La nécessité d'élaborer le système de base pour les fonctionnaires du ministère de la Jeunesse et des Sports et de généraliser les avantages des services de la fondation des œuvres sociales du secteur




La fédération nationale des fonctionnaires du ministère de la Jeunesse et des Sports, apparentée à l'Union générale des travailleurs du Maroc, a tenu une réunion en Visio conférence le mardi 02 juin 2020, dirigée par M. Ahmed Belfatmi, Secrétaire national de la fédération, avec la participation de Mme Badia Al Wahabi, Secrétaire nationale du secrétariat nationale des agents du secteur de la jeunesse et des sports et en présence de la majorité des membres du Bureau exécutif et des secrétaires des Régions.

La fédération nationale des fonctionnaires du ministère de la Jeunesse et des Sports, apparentée à l'Union générale des travailleurs du Maroc, a tenu une réunion en Visio conférence le mardi 02 juin 2020, dirigée par M. Ahmed Belfatmi, Secrétaire national de la fédération, avec la participation de Mme Badia Al Wahabi, Secrétaire nationale du secrétariat nationale des agents du secteur de la jeunesse et des sports et en présence de la majorité des membres du Bureau exécutif et des secrétaires des Régions.

Le secrétaire national a félicité tous les membres du Bureau Exécutif qui continuent leur travail de lutte, quelles que soient les conditions de travail et quelle que soit la gravité des problèmes et des crises.

M. Belfatmi a souligné que la fédération était et restera forte avec ses militantes et ses militants dans diverses provinces et régions, estimant que la source de la force est le travail syndical avec l'esprit de solidarité, de synergie, de constance, de patience et d'abnégation, louant le frère militant Enâam Mayara, secrétaire général de l'UGTM, qui affirme son soutien permanent à toutes les luttes que la Fédération nationale mène pour les fonctionnaires de la jeunesse et des sports.

Il a souligné que cette réunion intervient après la réunion réussie qui a eu lieu pendant le mois sacré, et après le mémorandum qui a été soumis au ministre, qui a formé une feuille de route de notre travail durant le confinement pour répondre aux décisions agressives prises par l'ancien ministre contre les travailleurs du secteur, et contre son attaque contre la Fédération nationale. Il défiait tout le monde, a fermé la porte du dialogue et a rompu ses promesses à cet égard. Les mesures prises par la Fédération sont concrètes et légitimes pour défendre les intérêts supérieurs des travailleurs du secteur.

Le secrétaire national a déclaré que l'actuel ministre a rendu justice aux nouveaux fonctionnaires de l'année 2019, et a remis les choses en place, exprimant son espoir que par sa décision il aurait mis fin à la période d'improvisation et d'unilatéralisme, et ouvert une nouvelle ère pour le dialogue social, basée sur le partenariat et la négociation afin d'aborder les différents dossiers, dans le cadre du respect de l'Etat de droit et des institutions.

Le secrétaire national de la Fédération a souligné le problème concernant le dossier des agents qui travaillent pour l'État en échange d'un faible salaire et en l’absence de la couverture médicale et de la retraite, et s’est demandé comment il est possible pour le secteur de la jeunesse et des sports de faire travailler 1800 agents dans une situation dégradante de la dignité humaine.

M. Belfatmi a conclu son discours en soulignant la poursuite de la lutte dans le cadre d'un partenariat efficace, afin de protéger les droits des travailleurs et d'assurer la sécurité et la stabilité au sein de la société.

Les membres du Bureau Exécutif ont également souligné la nécessité pour l'administration d’être neutre dans les relations avec les partis syndicaux et de limiter la tâche de contacter le personnel à la Direction des ressources humaines, et examiner les transferts récents en dehors du mouvement de mutation annuel, et finalement la mise en place de la régionalisation avancée relative à ce secteur.
 






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info




Inscription à la newsletter











Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube