Menu

Youssef Hadoum: Le secteur du transport routier a été gravement impacté par le COVID-19






Le groupe Istiqlalien a participé à la séance hebdomadaire de questions orales qui s'est tenue à la Chambre des représentants, le lundi 13 juillet, et qui était consacrée à débattre des questions qui comptent pour l'opinion publique nationale. Dans ce contexte, M. Youssef Hadhoum est intervenu sur les mesures gouvernementales visant à assurer la continuité des grands chantiers de l’équipement et à soutenir le secteur des transports.

Le membre du groupe Istiqlalien a souligné que les répercussions du COVID-19 interpelle la politique sectorielle sur l'ampleur de l'impact sur les chantiers et projets liés aux infrastructures et la possibilité de leur poursuite en vue de renforcer l'infrastructure routière et la réhabilitation et l'entretien du réseau routier pour faire face aux problèmes liés à la détérioration et à la baisse des services sur ce réseau et au maintien de l'équilibre routier, y compris les autoroutes, les réseaux routiers dans les pôles urbains, les routes rurales qui s'inscrivent dans le cadre du programme de lutte contre les disparités sociales et territoriales en milieu rural.  

Le Député a ajouté que la pénurie d’eau au vu de la quantité des pluies, des ressources en eau et de la faiblesse des réserves en eau, interpelle le gouvernement sur le plan d’urgence pour faire face à cette situation inquiétante et le sort des projets et chantiers liés à la généralisation de l'approvisionnement en eau potable et en assurer l'accès en tant que droit constitutionnel, dans le cadre du Programme national d'approvisionnement en eau potable 2020-2027, y compris les chantiers liés aux grands et moyens barrages, à l'exploitation des nappes phréatiques, des puits, et d'autres projets liés à la sécurité de l'eau.

M. Hadhoum a déclaré que le secteur du transport routier est considéré comme l'un des secteurs gravement touchés par le COVID-19 en raison de la suspension de ses services et activités parallèles en l'absence de mesures pour le soutenir afin qu'il puisse surmonter les difficultés auxquelles il est confronté et reprendre ses travaux, en l'absence d'un dialogue responsable avec le secteur gouvernemental concerné, en dépit des appels répétés par les représentants du secteur.
 






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info




Inscription à la newsletter










Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube