Menu

Zineb Kayouh: Il ne faut pas minimiser le rôle de l'institution parlementaire et de sous-estimer le travail des parlementaires



Le rôle du secteur industriel ne se réduit pas à la fabrication de masques et d’appareils respiratoires




Zineb Kayouh, membre du groupe Istiqlalien de la Chambre des représentants, a affirmé que le rôle du secteur industriel ne devait pas se réduire à fabriquer des "masques" et d’appareils respiratoires, et à s’en vanter durant cette situation exceptionnelle.

La députée a expliqué lors de la réunion de la Commission des Secteurs Sociaux que les tâches confiées au Ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'économie verte et numérique sont beaucoup plus importantes ; il devrait promouvoir les différentes activités productives et commerciales et du renforcer la rentabilité et l'efficacité des différents secteurs et chaînes connexes, d'une manière qui réponde aux besoins internes des Marocains et aux exigences d'exportation.

La membre du groupe Istiqlalien a été surpris par le comportement inacceptable auquel certains ministres ont recours dans la gestion des affaires publiques, où ils utilisent les réseaux sociaux au lieu de venir à l'institution et de présenter le compte devant les représentants de la nation.
"Il est hors de question de minimiser le rôle de l'institution parlementaire et de sous-estimer le travail effectué par les parlementaires", a-t-elle déclaré, ajoutant que le Parlement devrait surveiller l'action du gouvernement et qu'il est du devoir des membres du gouvernement de répondre aux questions des parlementaires et de fournir toutes les informations nécessaires pour informer l'opinion publique nationale.

Mme Zineb Kayouh est intervenue dans le cadre de la réunion de la Commission des secteurs productifs, qui s'est concentrée sur la discussion des axes suivants:

-La nature du programme adopté pour relancer les institutions économiques productives et commerciales, à la lumière de la phase post-Corona, et les mesures de précaution requises qui garantissent à tous les acteurs concernés la sécurité sanitaire;

-Procédures législatives, organisationnelles et administratives par lesquelles les masques préventifs et les matériaux de stérilisation sont fabriqués et dans quelle mesure ils répondent aux spécifications de qualité requises et respectent les normes sanitaires reconnues;

-Mesures d'accompagnement prises pour assurer un approvisionnement régulier du marché national par les produits largement consommés à des prix appropriés,

-Les marchés publics conclus par le Ministère avec les entreprises concernées pendant la période de l’état l'urgence sanitaire, et fournissant les recommandations nécessaires concernant les aspects de ces marchés, leur nature, les objectifs envisagés et l'étendue de leur efficacité et l'atteinte des résultats souhaités dans le cadre d'une bonne gestion des exigences de cette étape.



 






Avertissement : Il est à noter que la version officielle de ces publications demeure la version en arabe publiée sur le portail istiqlal.info




Inscription à la newsletter











Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube